Dogue argentin

Zoom sur le Dogue Argentin

Pour les amateurs de gros molosses au cœur tendre, il y a le Dogue Argentin. Derrière son allure dissuasive, toute en muscles et ses larges mâchoires, se cache sans doute le compagnon idéal pour qui cherche un ami fidèle et protecteur ou un chien de garde performant. Comment reconnaitre le Dogue Argentin ? Quelle est son histoire ? Quel est son caractère ? Et comment bien s’en occuper ? On vous dit tout sur le Dogue Argentin !

Description

Le Dogue Argentin est un molosse de taille moyenne doté d’une impressionnante musculature. Il mesure en général un peu plus de 60 cm pour un poids idéal de 45 kg. Sa tête, large et au museau équilibré, est dotée de mâchoires puissantes et de deux oreilles plantées haut sur le crâne, assez écartée l’une de l’autre en raison de la largeur de celui-ci. Ces oreilles, lorsqu’elles ne sont pas amputées (ce qui est souvent la norme), retombent naturellement de part et d’autre de la tête.

En plus de sa carrure musclée, on reconnait le Dogue Argentin à sa robe blanche et à son poil court et brillant. Bien qu’il puisse aussi présenter des taches noires de petites tailles (autour des yeux, notamment), les standards de la race privilégient le blanc unis. Les yeux du Dogue Argentin sont sombres : noir, bruns, parfois noisettes, et, à l’instars des oreilles, plutôt écartés. Le regard est expressif et confère au dogue argentin un air intelligent et dur. La queue est longue et effilée.

Les ancêtres du Dogue Argentin

Comme son nom le laisse deviner, le Dogue argentin est originaire d’Argentine. Connu également sous le nom de Dogo Argentino, il est la création d’un éleveur argentin nommé Antonio Nores Martinez. Antonio Nores Martinez s’était donné comme objectif de réaliser des croisements, notamment de différents chiens de combat, afin d’obtenir un chien à la fois puissant et élégant qui serait capable de garder un troupeau et de chasser de gros animaux tels que les sangliers ou les pumas. Le Dogue argentin serait ainsi le descendant de nombreux chiens différents : Cordoba, dogue allemand, dogue de Bordeaux, Bull terrier, Bulldog anglais, Matin des Pyrénées, Pointer, etc. Sa race est officiellement reconnue en 1975.

Bien qu’il soit le fruit de croisement entre différents chiens de combat, le Dogue argentin n’entre pas dans les catégories des chiens dangereux en France. Il n’est également plus utilisé à la chasse, mais plutôt comme chien de compagnie et/ou de garde.

 Tempérament du Dogue Argentin

Sous ses allures de gros dur, le dogue argentin est un animal doux et affectueux, très attaché à son maitre envers qui il se montrera fidèle et protecteur. Le dogue argentin n’est pas agressif, du moins pas sans raisons. Ainsi, il peut devenir dangereux que si on lui enseigne à l’être : comme souvent, le comportement du chien dépendra de celui de son maitre. Le dogue argentin est plutôt de nature calme et aboie peu. En revanche, il fait un excellent chien de garde et se montrera très protecteur vis-à-vis de sa famille et de son territoire. C’est pourquoi il est également important de le confronter à d’autre chiens ou animaux de compagnie quand il est jeune : cela réduira sa tendance naturelle à la rivalité (surtout envers d’autres mâles !).

Pour en savoir plus sur le tempérament de cet animal étonnant, on vous invite à consulter Secrets de Chiens – Le site du Dogue Argentin : vous y trouverez tout ce que l’on peut savoir sur le dogue argentin !

L’éducation du Dogue argentin doit se faire par renforcement positif, c’est-à-dire en récompensant les bonnes actions, plutôt que par renforcement négatif (en punissant les mauvaises).

A savoir avant d’adopter un dogue Argentin

Le Dogue argentin n’est pas un animal difficile à entretenir. Le prix d’un chiot se situe environ entre 500 et 1500 euros et son espérance de vie est en moyenne de 12ans. Comme la plupart des chiens de couleur blanche, il est fréquent que le dogue argentin soit sourd. En dehors de ça, il est plutôt robuste et pas particulièrement enclin à souffrir de pathologies particulières.

En ce qui concerne son alimentation, le Dogue Argentin n’est pas difficile non plus et se satisfera très bien des pâtées et croquettes disponibles dans n’importe quelle grande surface. L’idéal étant quand même d’alterner aliments humides et secs. Comme la plupart des chiens, il nécessitera 2 repas par jour.

Le Dogue argentin est par contre un animal qui à besoin de se dépenser. Il s’épanouira donc bien plus en campagne, avec un accès à l’extérieur. S’il vit en appartement, il faudra le sortir plusieurs fois par jour, pour des longues balades, et tacher de ne pas le laisser seul trop longtemps.

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email

Ailleurs sur le site :